Isabelle Chuine : « Le reboisement des cinq prochaines années est crucial »

·2 min de lecture

Isabelle Chuine, chercheuse CNRS au Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive étudie les impacts du changement climatique sur le fonctionnement des forêts tempérées et la biodiversité.

Futura : Comment la biodiversité supporte-t-elle le changement climatique ?

Isabelle Chuine : Rappelons d’abord que les premières causes de perte de biodiversité sont la perte d’habitats naturels, la pêche et la chasse. Le changement climatique arrive ensuite. Mais il touche tous les organismes vivants : chacun est adapté à certaines conditions climatiques. En raison du réchauffement climatique, leur développement, piloté par les variations saisonnières du climat, est perturbé. Par exemple, les arbres fleurissent plus tôt mais perdent leurs feuilles plus tard qu’avant. Si ces perturbations ont d’abord été bénéfiques, en allongeant la période de croissance, elles ont désormais des conséquences délétères. Ainsi, le gel tardif au printemps décime arbres fruitiers, vignes. Il affecte aussi les chênes et les hêtres depuis une dizaine d’années. Et la vitesse du changement climatique est bien trop rapide tant pour les espèces végétales qu’animales : seuls les moustiques ou les bactéries sont capables de s’adapter immédiatement à un changement si rapide !

La forêt : structure et écosystème

Futura : Comment se comportent les forêts ?

Isabelle Chuine : Certaines dépérissent comme en Allemagne où des milliers d’hectares de forêts d’épicéas ont disparu ou en France, dans le Grand Est ou en Bourgogne-France-Comté. L’épicéa est le plus touché (10 millions de m3) mais le chêne, le hêtre, le pin sylvestre et le sapin le sont aussi (centaines de milliers m3). En cause, principalement, la succession inédite de sécheresses estivales au cours des 10 dernières années. Affaiblis, les arbres deviennent plus vulnérables aux pathogènes et aux insectes ravageurs. Les premières forêts touchées sont sur des sols peu profonds ou qui ne retiennent pas l’eau. Mais nous observons aussi des signes inquiétants sur...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles