Isabelle Balkany : "Trop faible…", sa nouvelle lettre très inquiétante

A 75 ans, Isabelle Balkany a dû affronter un Covid-19 long, un cancer des poumons et des douleurs provoquées par trois côtes fracturées à cause d'une opération. Ces graves problèmes de santé n'empêchent pas l'ancienne première adjointe au maire de Levallois-Perret de continuer à fumer. "On ne sait même pas si mon cancer était lié à ça. Mais j'essaie de limiter quand même. Avant, je tournais à deux paquets et demi par jour", confiait-elle l'été dernier dans les colonnes du Parisien. Ce mardi 25 octobre, le couple Balkany était convoqué devant la cour d'appel de Paris pour le réexamen des sanctions qu'on lui inflige dans le cadre de l'affaire de blanchiment de fraude fiscale aggravé. Seul le cofondateur du RPR avait répondu à l'appel dans l'après-midi. Absente, sa femme avait demandé de faire lire une lettre d'excuse aux magistrats. Dans cette missive, Isabelle Balkany affirme se sentir "trop faible", voir "à bout de forces physiques et psychologiques" pour se présenter au tribunal. "La force d'affronter, non pas la justice, mais les médias" qui "se déchainent depuis des années" contre elle.

Isabelle Balkany accuse également les médias de l'avoir incitée à s'"endormir deux fois très profondément", faisait ici référence à ses tentatives de suicide. Souffrant du "déshonneur" et de l'"exclusion de la vie sociale", l'ancienne élue du département des Hauts-de-Seine brosse le portrait d'une vie recluse à sa maison de Giverny en compagnie (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Selena Gomez en larmes dans une vidéo choc : cette demande traumatisante faite par son label
Hapsatou Sy : cette blague de très mauvais goût de son anesthésiste le jour de son accouchement
Caroline Receveur en petite tenue : ses dernières photos laissent peu de place à l'imagination
"Je ne quitte plus ma maison" : Eddy Mitchell donne de rares nouvelles
Kim Kardashian : cette vidéo vite supprimée qui intrigue