Isabelle Adjani trompée par Jean-Michel Jarre avec Anne Parillaud : les "preuves sans appel" qu'elle a trouvées

·1 min de lecture

En 2002, elle pensait avoir rencontré l'homme de sa vie lorsqu'elle croisa la route de Jean-Michel Jarre. Beau brun viril et charismatique un peu torturé, Isabelle Adjani s'était lancée corps et âme dans cette relation qui lui a finalement laissé le coeur en miettes. Après deux ans d'une relation qu'elle pensait idyllique, l'actrice du film La reine Margot avait découvert que celui qu'elle chérissait le plus au monde lui avait menti et la trompait avec une autre actrice : Anne Parillaud. Un déchirement pour Isabelle Adjani qui pensait avoir trouvé l'homme idéal. Interviewée par Paris Match, elle avait dévoilé les dessous de leur rupture, très douloureuse.

"J'y ai cru et il m'a trompée, je le quitte. Notre histoire a perdu la beauté de son engagement avec ses couleurs d'origine, cela ne m'intéresse plus, c'est pour ça que je pars", avait-elle confié, bouleversée par ce chagrin d'amour. Comble de l'horreur, l'actrice avait découvert des "preuves sans appel" qui l'avaient "sidérée". Notamment que Jean-Michel Jarre était parti en vacances avec sa maîtresse alors qu'il prétextait être débordé par le travail. "Il n'a pu résister à la tenta­tion qui sabote le bonheur de deux personnes. Il m'avait dit qu'il lui était impos­sible de prendre un seul jour de vacances avec moi, cet été, alors qu'il avait plani­fié un séjour en Sardaigne avec sa future nouvelle compagne", avait-elle...

Lire la suite


À lire aussi

Kylie Jenner enceinte et trompée par Travis Scott ? Dita Istrefi révèle avoir des preuves de son infidélité...
Benoît Paire : Célibataire, le tennisman lance un appel pour "trouver l'amour"
Carla Bruni : Belle preuve d'amour de Nicolas Sarkozy face à sa belle-mère Marisa

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles