Isabelle Adjani et l'argent : ses confidences cash et décomplexées

·1 min de lecture

"J'aurai dû être américaine, car là-bas, on peut épouser un milliardaire, il n'y a pas de mal à ça." On peut dire qu'Isabelle Adjani n'y va pas avec le dos de la cuillère dans ses confidences retranscrit dans un portrait signé Madame Figaro.

L'interprète phare des destins tourmentés livre sa vision cash et décomplexé de son rapport à l'argent, "le piège absolu", selon elle. Pourquoi ? Sa réponse est simple, "on veut se sentir libre par rapport à lui, ne pas en dépendre, mais c'est de lui dont dépend notre liberté dans un monde où tout a un prix." Le cercle vicieux. L'actrice de 65 ans insiste sur le fait que "votre pouvoir d'achat et votre valeur marchande sont devenus les marqueurs de votre place dans la société." La petite amie d'André Dussollier dans les années 70, s'amuse même d'avoir acheté L'argent au féminin, un livre qui prodigue 10 conseils pour maîtriser le sujet de l'argent. "Un ouvrage pour jouer à la fourmi, moi qui ai été très cigale", sous-entendu qu'Isabelle Adjani souhaite désormais faire attention à ses dépenses.

La célèbre actrice n'évoque pas seulement le fait d'être "une fourmi qui aura des souvenirs de cigale... mais pas de mygale au moins" ironise-t-elle à propos de l'argent. Isabelle Adjani s'épanche aussi sur le Star-système. Selon l'ancienne nounou de Yarol Poupaud, "ce n'est plus l'excellence et le talent qui sont mis en lumière et se mettent à briller." Les réseaux sociaux ont un rôle important dans ce Star-système, désormais, "c'est la quantité de (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Dîners clandestins : Pierre-Jean Chalençon et Christophe Leroy placés en garde à vue
Camille Kouchner : sa "peur de nuire" après ses accusations contre Olivier Duhamel
François Mitterrand et l'euthanasie : ce dernier mystère autour de sa mort
VIDÉO - "On s'en fout" : Pascal Praud mouché par un de ses chroniqueurs
Kate Middleton et William connaissent "des hauts et des bas", comme n'importe quel couple