Isabelle Adjani : «J’ai cherché à être libre et à respirer avant tout»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Sandra Fourqui / H&K
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans le nouveau film de Nicolas Bedos, “Mascarade”, Isabelle Adjani joue une star aigrie. Un rôle à contre-emploi comme le prouve cette interview où la star se livre avec humour et simplicité.

Paris Match. Dans “Mascarade”, le film de Nicolas Bedos , vous incarnez une ex-grande star. Est-ce amusant de jouer dans une forme d’autodérision ?
Isabelle Adjani . Martha est une espèce de composite de la star de cinéma telle qu’elle existe depuis la création de Hollywood, drama queen à la fois tyrannique et insatisfaite. Celle qui a tout eu, mais qui a l’impression que sa vie n’a jamais été à la hauteur de ses désirs. Bref, le genre d’emmerdeuse pathétique dont l’autobiographie vous soûle à l’avance… Nicolas Bedos a brossé ce portrait avec toute l’acidité attendue. J’ai pu m’éclater dans des moments où la charge d’ironie dévolue à mon personnage devient l’objectif principal de mon jeu.

Lire aussi:Isabelle Adjani, son premier rendez-vous avec Match

Est-ce la palette des sentiments à exprimer, entre dureté totale et douceur enfantine, qui vous a attirée ?
Cette femme existe-t-elle encore en dépit de #MeToo ? J’espère que non. Elle existe dans l’imaginaire nostalgique cinéphile de Nicolas Bedos et dans le star-système d’une époque révolue, il me semble. Une époque où la cruauté machiste pouvait amener une vedette, telle Martine Carol, à se suicider à 46 ans parce qu’elle se trouvait trop vieille. Aujourd’hui, où un jeunisme désespéré bat son vide, peut-être les réseaux sociaux entretiennent-ils un peu de cette insistance décadente à voir le temps qui passe pour les actrices comme un puits sans fond dans lequel elles devraient se jeter ! La dureté presque cocasse de Martha exprime son impuissance à être comprise et aimée. Quand de la douceur surgit en elle, c’est l’aveu de son regret de ne pas avoir réussi à être heureuse alors que la célébrité, l’argent, l’amour étaient là.

"

Quand est-on vraiment soi ? Non pas(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles