Isabelle Adjani aurait été mise en examen pour escroquerie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'actrice française Isabelle Adjani a-t-elle eu des démêlés avec la justice ? Selon le journal Libération, du vendredi 24 juin, la star aurait été mise en examen pour escroquerie après la plainte d’un ancien consultant qui l’accuse d’avoir falsifié le remboursement de ses dettes à son égard. La patronne de l'agence photographique Bestimage et reine de la presse people, Mimi Marchand, de son vrai nom Michèle Marchand, serait également poursuivie dans cette affaire pour complicité d'escroquerie.

Selon nos confrères, l’origine de l’affaire remonte à début 2011, quand Isabelle Adjani fait appel à Sébastien G., consultant en stratégie, pour l'aider à gérer sa société, Isia Films. "Il lui ouvre une ligne de crédit sur son compte bancaire personnel, paie certains de ses impôts, lui fait attribuer une carte American Express", rapporte Libération. Mais l'actrice aurait dépensé l'argent sans compter et leurs relations se seraient envenimées.

"En juillet 2012, Sébastien G. lui retire la carte bancaire qui semble fonctionner comme un puits sans fonds. Quatre jours plus tard, il est démis de son rôle de gérant d’Isia Films", raconte le journal. La star devrait alors 157.000 euros que Sébastien G. lui aurait avancés. "Pour rassurer son créancier, Isabelle Adjani lui aurait adressé des preuves de paiement par virement, des mails de la banque et autres documents censés attester du versement des fonds et de sa bonne foi. Mais en réalité, l’argent ne serait jamais arrivé à son destinataire", relate (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

En Espagne, un nouveau plan d'aide de neuf milliards d'euros annoncé, dont une réduction du prix des carburants
Des victimes "zombifiées" se font voler argent et bijoux en pleine rue
Musique : les festivals d'été vont-ils réussir leur retour après le Covid-19 ?
Le nombre de tests Covid-19 réalisés en forte hausse
Buitoni, Kinder... "En 50 ans, le nombre de scandales sanitaires a radicalement baissé"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles