Isère : une station en difficulté faute de pisteurs vaccinés

·1 min de lecture
La station de ski de Saint-Pierre-de-Chartreuse - Le Planolet tourne au ralenti cet hiver.

À la station de Saint-Pierre-de-Chartreuse - Le Planolet, les skieurs ne peuvent profiter que d'un quart des pistes, rapporte « Le Parisien ».

Avec l'évolution du pass sanitaire en pass vaccinal, faut-il s'attendre à une pénurie de main d'oeuvre dans certains secteurs ? C'est en tout cas ce que pourrait laisse envisager le cas de la petite station de ski iséroise de Saint-Pierre-de-Chartreuse - Le Planolet, dont Le Parisien nous rapporte les péripéties. Malgré une neige tombée en abondance et un grand soleil, des conditions idéales pour les vacances de Noël, les skieurs ne peuvent profiter que d'un quart des pistes de la station.

Benoit Rebuffel, directeur opérationnel de la société Savoie Stations Domaines Skiables (SSDS), explique : « Nous n'avons que trois pisteurs sur les cinq nécessaires pour ouvrir tout le domaine skiable et respecter les normes de sécurité ». Ce problème de main d'oeuvre est en partie lié à la crise sanitaire. « On a du mal à recruter, car beaucoup de pisteurs ne sont pas vaccinés et ne peuvent donc pas travailler sans pass, même si la mairie de Saint-Pierre-d'Entremont propose de financer des tests, on peine à trouver. » Tests dont il pourrait même ne plus être question si le pass vaccinal venait à entrer en vigueur dans leur situation. 

 « Le blocage, c'est vraiment le pass sanitaire »

Malgré la mobilisation générale de ses réseaux, de Pôle emploi et des agences d'intérim, personne n'a été trouvé à temps. « On doit être patient, raconte Benoit Rebuffel au Parisien. Une session supplémentaire de formation de pisteurs aura lieu en janvier, afin de pallier le manque qui touche to [...] 

Lire la suite

VIDÉO - Covid : la station de Courchevel tente de sauver sa saison

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles