Isère: le corps d'un jeune Kenyan disparu depuis un mois retrouvé dans une résidence étudiante

·1 min de lecture
 (Photo d'illustration) - AFP
(Photo d'illustration) - AFP

Le signalement de la disparition d'un jeune Kényan se clôt par un drame. Le corps de l'homme de 24 ans a été retrouvé vendredi dans la chambre qu'il louait au sein d'une résidence étudiante d'Echirolles, dans l'Isère, a appris BFMTV.com auprès du parquet de Grenoble confirmant une information du Dauphiné Libéré.

C'est une femme qui s'est inquiétée de ne plus avoir de nouvelles de lui depuis un mois et qui en a avisé les autorités. Les pompiers ont fait la macabre découverte. Selon nos confrères du Dauphiné, la victime, retrouvée allongée sur le dos et entièrement nue, présentait des traces de coups. Toutefois, le procureur de la République de Grenoble, Eric Vaillant, précise qu'à ce stade, il n'est pas encore possible d'affirmer ou d'infirmer si un tiers peut être impliqué dans la mort du jeune Kényan.

"Le corps était déjà en cours de putréfaction"

Le corps de la victime a été soumis a un examen médico-légal mais celui-ci n'a pas encore permis de déterminer les causes du décès "car le corps était déjà en cours de putréfaction. Le décès pourrait remonter à plusieurs jours".

Une enquête est en cours pour déterminer les causes de la mort et a été confiée par le parquet de Grenoble au groupe criminel de la sûreté départementale. De nouveaux examens médico-légaux ont également été ordonnés.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles