Isère : plus de 3.500 truites mortes après un déversement chimique

·1 min de lecture

Un déversement chimique accidentel d'une usine dans une rivière en Isère a provoqué une asphyxie de l'eau, entraînant la mort de plus de 3.500 truites à l'orée de la période de reproduction, selon un décompte de l'association locale de pêcheurs.

>> LIRE AUSSI - Ardennes : une plainte contre Nestlé après la mort de milliers de poissons

"Nous avons récupéré depuis mardi 205 kilos de truites et truitelles, cela représente 3.512 poissons. On les a comptés et pesés", a déclaré vendredi à l'AFP Michel Quichante, président de l'association de pêche de Rives.

La Fure, déversoir du lac de Charavines et affluent de la rivière Isère, a reçu "entre 600 et 700 litres de produit après la rupture d'une canalisation lors d'une livraison à l'usine" Frégata Hygiène, a ajouté Michel Quichante, qui a été alerté lundi par l'un de ses quelque 700 adhérents.

Une enquête en cours 

La préfecture de l'Isère a diligenté une inspection de la DREAL (Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement) sur le site de l'entreprise, implantée depuis moins d'un an sur le site d'une ancienne papeterie et spécialisée dans la production d'ouate de cellulose pour papier à usage unique.

>> LIRE AUSSI - Pollution de l'eau dans le Finistère : "retour à la normale", annonce la préfecture

"Plusieurs non-conformités vis-à-vis des règles du code de l'environnement" ont été constatées et le préfet a indiqué jeudi soir "engager des sanctions administratives".

De plus "le fonctionnement de l'u...


Lire la suite sur Europe1