Iron Man (W9) Robert Downey Jr. : "Au bout de trois minutes, la production a été convaincue que j’étais le bon choix"

·1 min de lecture

Vous dites avoir beaucoup bossé pour passer l’audition d’Iron Man

Robert Downey Jr : Il y avait trois scènes à jouer. Je les ai étudiées comme si c’était du Shakespeare et, bien sûr, ça n’en était pas. Je voulais que Tony Stark, le richissime industriel de l’armement qui devient Iron Man, soit à la fois viril, charismatique et assailli de doutes. L’audition a duré une heure, mais au bout de trois minutes, la production a été convaincue que j’étais le bon choix. D’habitude, quand vous êtes un acteur reconnu, vous rechignez à faire des essais. L’ego, le narcissisme peuvent vous faire rater des opportunités.

Donc, vous n’avez pas d’ego…

Pas ce jour-là, en tout cas!

Qui étaient vos rivaux pour le rôle ? Pouvez-vous lâcher quelques noms ?

Je pourrais, mais si j’étais à leur place, je n’aimerais pas que l’acteur choisi le fasse. C’est fair-play.

Pourquoi vouliez-vous tant tourner ce film ?

Pourquoi un touriste va-t-il voir la tour Eiffel scintiller à minuit ou admirer Les Nymphéas de Monet à l’Orangerie ? Parce que c’est grand et super. Keanu Reeves, Tobey Maguire, Johnny Depp ne m’ont jamais dit : « Tourner un blockbuster, c’est l’horreur! »

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi