Irlande: Rapport accablant sur les "maisons mères-enfants" gérées par l'Eglise

par Padraic Halpin et Clodagh Kilcoyne
·2 min de lecture
IRLANDE: RAPPORT ACCABLANT SUR LES "MAISONS MÈRES-ENFANTS" GÉRÉES PAR L'EGLISE

par Padraic Halpin et Clodagh Kilcoyne

DUBLIN (Reuters) - Environ 9.000 enfants sont morts en Irlande des années 1920 aux années 1990 dans les maisons pour mères célibataires tenues par l'Eglise catholique, un taux de mortalité "épouvantable" de 15% reflétant la brutalité de leurs conditions de vie, dénonce un rapport d'enquête publié mardi.

Le document examine 18 "maisons mères-enfants" où de jeunes mères célibataires ont été cachées aux yeux de la société pendant des décennies. Dans l'une de ces maisons, à Bessborough, dans le comté de Cork, le nombre d'enfants morts avant leur premier anniversaire atteint 75% en 1943.

Selon l'enquête, le taux de mortalité infantile dans ces institutions tenues par des religieuses où ont été envoyées des dizaines de milliers de femmes, y compris des victimes de viols, pour donner naissance à leurs enfants, a souvent été cinq fois plus élevé que pour des enfants nés de couples mariés.

"Le rapport met en évidence le fait que pendant des décennies, l'Irlande a eu une culture étouffante, oppressive et brutalement misogyne", a réagi le ministre de l'Enfance, Roderic O'Gorman, dénonçant la "stigmatisation des mères célibataires et de leurs enfants".

Le Premier ministre irlandais, Micheál Martin, présentera cette semaine des excuses publiques pour ce "chapitre sombre, difficile et honteux de l'histoire récente de l'Irlande".

Le gouvernement versera des indemnités financières et adoptera des lois pour aider à l'exhumation et à l'identification des victimes, a-t-il précisé dans un communiqué.

Le rapport s'ajoute à d'autres enquêtes accablantes pour le clergé catholique irlandais sur les abus sexuels de prêtres pédophiles, le travail forcé dans des pensionnats pour jeunes filles ou encore des adoptions illégales d'enfants nés de femmes non mariées.

(Padraic Halpin, version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Jean-Philippe Lefief)