En Irlande du Nord, l'entrée en vigueur du Brexit tourne au casse-tête administratif et douanier

franceinfo, Valentin Dunate
·1 min de lecture

Après avoir signé un accord post-Brexit, dans 48 heures, le Royaume-Uni quitte officiellement l'Union européenne, le marché unique européen et l’union douanière, à une exception près : l’Irlande du Nord, située dans la province irlandaise de l’Ulster. Mais pour éviter de réveiller de vieux démons (après le conflit qui a pris fin en 1998 et qui a fait près de 3 500 morts), l'île d'Irlande ne sera pas coupée en deux entre l'Irlande du Nord et l'Etat d'Irlande (indépendant) : la frontière se situera en mer d’Irlande, elle ne suivra pas non plus le tracé original de la frontière terrestre entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande.

Declan Fearon et James Mc Donald sont membres d'une association opposée au retour de cette frontière terrestre entre les deux Irlande : "Ça, c'est la frontière, donc l'église est au nord et le cimetière au sud. Là-bas, c'est le Royaume-Uni et ici c'est l'Europe", explique Declan Fearon avant de poursuivre : "Quand on était jeunes, il y avait beaucoup de grosses installations militaires britanniques juste ici pour marquer la frontière. Toutes ces routes étaient fermées donc on avait vraiment peur de revivre tout ça."

"Ça rend la vie beaucoup plus compliquée"

Plus loin, la frontière - longue de 500 kilomètres - traverse une (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi