Irlande du Nord: faute d'entente, de nouvelles élections auront lieu

© AP Photo/Peter Morrison

Depuis minuit, le délai pour que l'Irlande du Nord forme un gouvernement, a expiré. Les républicains du Sinn Fein vainqueur et les unionistes du DUP avaient six mois pour s'entendre, mais ils n'ont pas réussi à coopérer. Le pays se prépare donc à une nouvelle élection dans les douze prochaines semaines.

Avec notre correspondante dans la région, Laura Taouchanov

Aucun des deux principaux partis ne veut de cette nouvelle élection. Ils craignent que cela creuse davantage les divisions entre communautés, les unionistes étant majoritairement protestants et les républicains principalement catholiques.

Des désaccords, il y en a : la raison de cet échec, c'est que le DUP unioniste ne veut pas coopérer avec le Sinn Fein républicain, vainqueur tant que la question du protocole nord-irlandais, cette frontière douanière instaurée en mer après le Brexit entre la province britannique et la Grande-Bretagne, n'a pas été réglée.

Selon eux, c'est la faute du gouvernement britannique si Stormont n'est toujours pas fonctionnel. Londres aurait pu prolonger le délai de six mois, mais ne l'a pas fait.

Le nouveau Premier ministre britannique Rishi Sunak a pressé le DUP de retourner au travail. Sans cette coopération des unionistes, le Parlement nord-irlandais ne peut être restauré. Les accords de paix prévoient un partage de pouvoir équitable entre les deux.

De leur côté, les Nord-Irlandais espèrent enfin avoir un exécutif d'ici Noël, pour avancer sur des réformes importantes qu'ils attendent, notamment en matière de santé. Une nouvelle élection devrait avoir lieu mi-décembre.


Lire la suite sur RFI