Irlande du Nord : on vous explique la situation explosive dans la province britannique après le Brexit

franceinfo
·1 min de lecture

L'Irlande du Nord face à une nouvelle flambée de violences. Depuis le début du mois d'avril, des émeutes ont émaillé la province britannique, faisant des dizaines de blessés. Si la mort du prince Philip, vendredi 9 avril, semble avoir provisoirement calmé la situation, les manifestants prévoient de descendre à nouveau dans la rue dans les jours à venir. En ligne de mire : les conséquences très concrètes du Brexit dans cette province britannique enclavée en Irlande, et le sentiment d'avoir été trahi par Londres. Franceinfo revient sur ces violences.

Plusieurs jours d'émeutes violentes

L'Irlande du Nord est confrontée à des violences qui n'a pas eu de précédent "depuis plusieurs années", selon la police. Les graves émeutes ont été déclenchées le 29 mars à Londonderry (ou Derry) par des unionistes, à majorité protestante, partisans d'une union totale avec le Royaume-Uni. Au départ, elles ont opposé ces émeutiers unionistes à la police. Mais, depuis quelques jours, elles opposent aussi, dans certaines villes, des unionistes à des républicains à majorité catholique, partisans de la réunification avec la république d'Irlande. Les violences ont notamment gagné un quartier unioniste de Belfast et ses environs pendant le week-end de Pâques.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, dans un quartier ouest de Belfast, la police anti-émeutes, prise en étau entre les deux camps, a été visée par des cocktails Molotov et des pavés alors qu'elle tentait d'empêcher des centaines de manifestants (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi