Irlande du Nord : élections anticipées face au blocage politique dû au statut post-Brexit

L'Irlande du Nord se dirige vers des élections anticipées. Une réunion de la dernière chance des députés n'a pas permis de sortir de l'impasse politique provoquée par le statut post-Brexit de la province britannique.

Les élus unionistes et républicains de l'assemblée nord-irlandaise devaient s'entendre avant jeudi minuit. Au vu de l'abscence d'accord, des élections pourraient se tenir dés mi-décembre selon les médias.

Le blocage politique est dû au fait que le parti unioniste DUP, opposé aux dispositions post-Brexit, refuse de participer à l'assemblée locale, empêchant la formation d'un exécutif qui doit être partagé avec les républicains du Sinn Fein, victorieux des élections locales en mai.

Les unionistes, attachés à l'appartenance de l'Irlande du Nord au Royaume-Uni, réclament l'abrogation de l'accord négocié entre Londres et Bruxelles au moment du Brexit, qui instaure un statut douanier particulier à la province pour éviter le retour d'une frontière physique avec la République d'Irlande voisine.

Selon eux, le protocole porte atteinte à l'intégrité du Royaume-Uni car il crée une frontière douanière de fait entre l'Irlande du Nord et le reste du pays.