En Irlande, le décès d'Elizabeth II ravive aussi les plaies du passé

De nombreux politiciens irlandais ont félicité la reine Elizabeth pour ses efforts de réconciliation entre les deux îles. En particulier lors de son voyage à Dublin en 2011, première visite d’un monarque britannique en Irlande depuis l’indépendance. Une visite «magique», selon la Première ministre d'alors Mary McAleese. Elizabeth II avait alors dit quelques mots en irlandais, un symbole très apprécié. Mais les sentiments sont partagés. La Couronne britannique et ce qu'elle symbolise suscite toujours la colère d'une partie de la population.

Avec notre correspondante à Dublin, Laura Taouchanov

Devant l’ambassade britannique à Dublin, quelques passants déposent des fleurs. Un geste que Sheila a du mal à comprendre. « Une part de moi n’arrive pas à oublier comment certaines régions d’Irlande ont été traitées. On leur a montré zéro pitié. Il y avait une forte ségrégation en Irlande du Nord et je suis assez âgée pour m’en souvenir. Donc je ne ressens pas de sympathie pour la famille royale. »

Depuis l’annonce de sa mort, de nombreux messages de célébration affluent sur les réseaux sociaux. Des Irlandais comme Bill - qui ont bonne mémoire - explique le retraité, un oeil sur le drapeau du Parlement en berne. « Ok, elle est venue, elle a dit quelques mots en irlandais… mais c’était juste nous servir la soupe ça ! Pardon... mais qu’elle aille se faire voir ! Il faut qu’on avance certes, mais il y a beaucoup de plaies. Des membres de ma famille ont sûrement été tués par l’empire britannique. C’est ses ancêtres, c’est toujours là. »


Lire la suite sur RFI