Irlande: le congrès du Sinn Féin s’ouvre en pleine impasse sur le Brexit

À Derry, en Irlande du Nord, s’ouvre ce vendredi 15 novembre le congrès annuel du Sinn Féin, le parti nationaliste présent aussi bien au Nord qu’en République d’Irlande, dont la principale revendication est l’unification de l’île. Des représentants de Palestine, de Cuba, d’Afrique du Sud sont attendus lors de ce Congrès, dominé cette année par la politique du Nord.

Avec notre correspondante à Dublin,  Emeline Vin

Le congrès s’ouvre en pleine campagne électorale pour les législatives britanniques alors que le Sinn Féin s’est illustré par de mauvais résultats lors des dernières élections locales et européennes, où le parti a perdu la moitié de ses élus. Il s’agit donc de trouver comment regagner la confiance des électeurs.

En pleine impasse Brexit, le Sinn Féin espère aussi engranger des soutiens pour organiser un référendum sur la réunification de l’Irlande, qu’il réclame depuis la fin du conflit nord-irlandais. Depuis le vote pour sortir de l’UE, et les négociations sur la frontière irlandaise, cette réunification semble de moins en moins improbable au Royaume-Uni.

Et puis, ce congrès aura quelque chose d’inédit : la vice-présidente du parti, Michelle O’Neill, va devoir défendre son titre, par les urnes. L’ancien ministre nord-irlandais John O’Dowd a annoncé à l’été qu’il briguerait son poste. Atypique pour un parti, qui bien que républicain, est habitué aux successions naturelles.

À lire aussi : Brexit: Dublin prévoit 1,2 milliard pour faire face à un «no deal»