Iris Mittenaere touchée en plein coeur : cette remarque sur son physique qui ne passe pas

C'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Jeudi 21 mai 2020, Iris Mittenaere a subi une énième critique au sujet de sa silhouette jugée "trop maigre". L'ancienne Miss France, qui a décroché le titre prestigieux de Miss Univers en 2016, a poussé un gros coup de gueule dans sa story Instagram jeudi 21 mai 2020, en évoquant ce complexe qui lui a longtemps gâché la vie... Assez pour qu'on ne lui rappelle pas encore aujourd'hui. En effet, malgré une hygiène alimentaire irréprochable étalée sur les réseaux sociaux, la compagne de Diego El Glaoui est accusée de faire du sport et des régimes alimentaires à outrance. Selon un internaute dont le nom a été masqué, Iris Mittenaere ferait "l'apologie de l'anorexie" avec un corps jugé "trop maigre". Pourtant habituée aux nombreuses critiques à son sujet, que ce soit sur son physique ou sa nouvelle carrière, la reine de beauté a cette fois-ci décidé de répondre. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle a vidé son sac...

"Ma "maigreur" a été un complexe durant toute mon enfance"

"Manger sainement ne veut pas dire vouloir maigrir mais vouloir être en meilleure santé. Comme faire du sport et avoir une bonne hygiène de vie. En envoyant ce genre de message au contraire vous créez des complexes aux gens. Trop maigre ? Si vous me connaissiez, vous sauriez que ma "maigreur" a été un complexe durant toute mon enfance", a-t-elle écrit dans un long message. Une occasion pour l'ancienne Miss France de partager des souvenirs d'enfance douloureux : "Lors des visites médicales, on écrivait "trop maigre" sur mon carnet. On m’insultait dans la cour, alors non. Je ne fais pas l’apologie de la maigreur et je ne confonds pas tout."

Malgré son ras-le-bol, Iris Mittenaere a tout de même tenu à finir sur une note positive : "Aujourd’hui, j’ai enfin appris à aimer mon corps et à me concentrer plus sur ma santé que sur la taille de mes cuisses. Ma santé ne ressemble pas à celle de mon voisin. Mais je dis STOP à ce genre de message sur nos poids.

(...) Cliquez ici pour voir la suite