Iris Mittenaere : projets, réponse aux critiques, vie privée, Sidaction... Son interview sans filtre ! (VIDEO)

Après Kev Adams, Sophie Davant, Frédéric Michalak, Marina Kaye ou encore Anne Hidalgo, c'est au tour d'Iris Mittenaere de participer à la troisième saison de L'interview sans filtre de Télé-Loisirs. L'occasion notamment pour l'ancienne Miss France et Miss Univers de faire un point sur ses projets - sortie de son livre Toujours y croire en version poche, l'animation télé, meneuse de revue au Paradis Latin, etc. - et ses rêves comme par exemple celui de faire de la comédie et pourquoi pas tourner un jour dans une production bollywoodienne.

Un surnom blessant

Dans le traditionnel Sans filtre express, vous en découvrirez davantage sur la personnalité d'Iris Mittenaere. L'occasion notamment de connaître les surnoms qu'elle avait enfant et adolescente... et dont elle a pu souffrir. "Ma maman m'appelait libellule. Libellule, c'est très fin, c'est assez fragile et c'est joli. Je pense que ça me correspondait bien. Pic à brochette, c'est quand j'étais adolescente. C'est un peu pareil mais sans le côté fragile et joli. C'est parce que c'est très fin, c'est tout. (...) J'en souffrais beaucoup, c'était difficile. Surtout, je pouvais pas faire autrement, j'étais comme ça, j'avais beau manger, faire tout ce que je pouvais, j'étais comme ça donc ouais on en souffre. On en souffre parce qu'on se dit 'pourquoi moi je suis pas comme ma copine à côté, j'aimerais être comme elle' et c'est vrai que c'est là, quand on se construit, un surnom comme ça et le regard des autres, c'est ça ça qui brise un

Retrouvez cet article sur Télé-Loisirs

Pose (Canal +) : Mj Rodriguez, Indya Moore... Qui sont les actrices transgenres de la série évènement ?
NBA : James Harden égale un prestigieux record de Michael Jordan !
The Amazing Spider-Man le destin d'un héros (TFX) : ce lien qui unissait Emma Stone à son personnage à l'époque du tournage (VIDEO)
De quoi j'me mêle : drogues, alcool... Rose se confie sur ses addictions
Mort de Claude Sempère : très émue, Anne-Claire Coudray lui a rendu à son tour hommage à la fin de son JT