Une Iranienne de 22 ans meurt après son arrestation par la police des mœurs

Une jeune Iranienne qui avait été arrêtée mercredi à Téhéran par la police des mœurs chargée de veiller au port du voile, est décédée ce vendredi 16 septembre, a annoncé la télévision officielle.

Mahsa Amini, 22 ans, était en visite à Téhéran avec sa famille quand elle a été arrêtée mercredi par l'unité spéciale de la police chargée d'appliquer les règles vestimentaires strictes pour les femmes, dont l'obligation de se couvrir les cheveux avec un foulard.

La police de Téhéran avait indiqué jeudi que Mahsa Amini avait été arrêtée avec d'autres femmes pour recevoir des « instructions » sur les règles vestimentaires. « Elle a soudainement souffert d'un problème cardiaque (...) elle a été immédiatement transportée à l'hôpital », a-t-elle affirmé. « Malheureusement, elle est morte et son corps a été transféré à l'institut médicolégal », a indiqué vendredi la télévision d'État.

Il n'était pas clair dans l'immédiat ce qui s'est passé entre l'arrivée de la jeune femme au poste de police et son départ pour l'hôpital.

La version de la police remise en question

De nombreux défenseurs des droits de l'homme ont pris la parole pour dénoncer un exemple de plus de la répression d'État. Certains remettent en question la version de la police et affirment que son état ne peut être expliqué que par des coups répétés à la tête.

Avant l'annonce du décès, la présidence iranienne avait indiqué dans un communiqué que le ministre de l'Intérieur avait été chargé d'enquêter sur cette affaire. L'autorité judiciaire du pays avait également annoncé via son agence de presse Mizan Online la formation d'un groupe spécial pour ouvrir une enquête.

(Avec AFP)


Lire la suite sur RFI