Iran: de violentes inondations font au moins 24 morts en 48 heures

Des membres d'une équipe de secours travaillant sur le site d'une crue soudaine dans le quartier d'Emamzadeh Davoud, au nord-ouest de Téhéran, le 28 juillet 2022. - Iranian Red Crescent / AFP
Des membres d'une équipe de secours travaillant sur le site d'une crue soudaine dans le quartier d'Emamzadeh Davoud, au nord-ouest de Téhéran, le 28 juillet 2022. - Iranian Red Crescent / AFP

Au moins 24 personnes ont été tuées et 19 sont portées disparues à la suite d'inondations qui ont touché depuis ce mercredi des régions près de la capitale Téhéran, selon des sources officielles.

"En raison des fortes pluies et des inondations dans le village d'Emamzadeh Davoud à l'ouest, et les régions de Firouzkouh, Roudehen et Damavand à l'est de Téhéran, 24 personnes sont mortes", a indiqué le Croissant-Rouge iranien dans un communiqué.

"Les opérations de recherche des 19 personnes portées disparues se poursuivent", a ajouté la même source.

18 provinces touchées

Pays largement aride, l'Iran a souffert d'épisodes de sécheresse répétés durant la décennie écoulée, mais aussi d'inondations régulières dues à des pluies torrentielles. Un bilan préliminaire fourni la veille par les autorités faisait état de sept morts et 14 disparus dans le village touristique d'Emamzadeh Davoud et la région de Damavand.

Interrogé par la télévision d'Etat, le ministre de l'Intérieur, Ahmad Vahidi, a annoncé ce vendredi que 18 provinces du pays étaient touchées par les inondations, notamment celle de Mazandaran, d'Alborz, de Markazi, d'Ispahan, de Yazd et de Téhéran.

Selon lui, à Yazd, dans le centre du pays, "des routes ont été inondées, en particulier dans la cité historique" de la ville, classée au Patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco.

Pays particulièrement exposé aux inondations

Dans un SMS envoyé ce jeudi, le Croissant rouge iranien a recommandé aux habitants d'éviter de s'approcher des rivières et de se rendre dans les zones montagneuses jusqu'à lundi.

Une précédente tempête avec de fortes inondations a coûté la vie la semaine dernière à 22 personnes dans la province de Fars (sud), particulièrement exposée aux inondations.

En 2019, de fortes pluies dans le sud de l'Iran ont fait plus de 75 morts et causé des dégâts estimés à plus de deux milliards de dollars.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles