Iran: Téhéran accélère son programme d'enrichissement nucléaire

AP

En pleine crise politique après deux mois de manifestations et une répression de plus en plus dure, en particulier au Kurdistan, Téhéran a décidé d’accélérer son programme nucléaire. Cette décision arrive en réponse à la récente résolution du Conseil des gouverneurs de l'AIEA, présentée par les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne qui avaient condamné l’Iran et exigé une plus grande coopération.

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

C’est un véritable point de non retour, car l’Iran a fait passer son niveau d’enrichissement d’uranium de 20% à 60% dans le site de Fordo. Situé à plusieurs dizaines de kilomètres de Téhéran, le site est enfoui sous les montagnes et ne peut être détruit par des bombardements. L’Iran faisait déjà de l’enrichissement à 60% dans à Natanz, l’autre site d’enrichissement du pays.

Nouvelles centrifugeuses

Ensuite, deux nouvelles cascades de centrifugeuses IR-2 et IR-4 vont entrer en fonction d’ici quelques jours à Natanz. Elles sont beaucoup plus puissantes et plus rapides que les anciennes.

Troisième mesure, les 1044 centrifugeuses IR-1 de Fordo seront remplacées par des centrifugeuses IR-6, qui sont dix fois plus rapides et puissantes.

Enfin, des centrifugeuses modernes seront progressivement installées dans deux salons de Natanz et Fordo gardés vides, conformément à l'accord nucléaire de 2015.


Lire la suite sur RFI