Iran: six candidats retenus pour la présidentielle du 28 juin

Au total, six candidats ont été retenus par le Conseil des Gardiens de la Constitution sur les 80 candidats inscrits pour le scrutin du 28 juin afin de remplacer le président conservateur Ebrahim Raïssi, décédé dans un accident d'hélicoptère le 19 mai.

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

Le Conseil des Gardiens a qualifié cinq conservateurs ou ultraconservateurs et un seul réformateur.

L’actuel président du Parlement, le conservateur Mohammad Bagher Qalibaf, l’actuel maire de Téhéran Ali Zakani et l’ancien négociateur Saïd Jalili, tous deux ultraconservateurs, ont été approuvés.

Le camp modéré et réformateur est représenté par Massoud Pezeshkian.

En revanche, l’ancien président ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad, l’ancien président conservateur du Parlement Ali Larijani, proche des modérés, et l’ancien vice-président réformateur Eshagh Jahanguiri ont été disqualifiés, comme lors de la précédente présidentielle.

À lire aussiPrésidentielle en Iran: les candidatures de Mahmoud Ahmadinejad et d’Ali Larijani invalidées

La décision du Conseil des Gardiens est sans appel et la campagne électorale peut commencer immédiatement.


Lire la suite sur RFI

Lire aussi:
Présidentielle en Iran: les réformistes posent leurs conditions