Iran: Une semaine de confinement à Téhéran face à une cinquième vague de COVID-19

·1 min de lecture
IRAN: UNE SEMAINE DE CONFINEMENT À TÉHÉRAN FACE À UNE CINQUIÈME VAGUE DE COVID-19

DUBAI (Reuters) - L'Iran a imposé mardi un confinement d'une semaine dans la capitale Téhéran et dans une province voisine, face à une cinquième vague de pandémie qui a porté le nombre de cas à un nouveau record, a rapporté la télévision publique iranienne.

Le confinement s'applique aux provinces de Téhéran et d'Alborz, seuls les commerces essentiels étant autorisés à rester ouverts. La plupart des bureaux, théâtres et salles de sport doivent fermer leurs portes pour empêcher la propagation du variant Delta, hautement contagieux, a indiqué la chaîne de télévision.

L'Iran, épicentre de l'épidémie au Moyen-Orient, a signalé mardi 27.444 nouveaux cas, battant ainsi le précédent record de 25.582 infections établi le 14 avril. Le nombre de décès a augmenté de 250 pour atteindre 87.624 au total.

Sur les réseaux sociaux, des internautes accusent le gouvernement de mauvaise gestion de la campagne de vaccination, qui n'a permis de vacciner que 2,3 millions de personnes sur une population de 83 millions d'habitants.

Les responsables iraniens, pour leur part, mettent en cause les sanctions américaines qui entraveraient les efforts d'achat de vaccins étrangers et retarderaient les livraisons.

(Bureau de Dubai, version française Dagmarah Mackos, édité par Sophie Louet)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles