Iran : La répression fait au moins 36 morts parmi les manifestants, selon une ONG

RéBELLION - Depuis une semaine et la mort d’une jeune femme arrêtée par la police des mœurs, le peuple se soulève et fait face à une répression brutale

L’Iran se soulève, malgré la violence de la répression que les manifestants affrontent. Au moins 36 personnes ont été tuées dans les manifestations qui ont éclaté il y a une semaine après la mort d’une jeune femme arrêtée par la police des mœurs, a indiqué une ONG basée à New York. Mahsa Amini, âgée 22 ans, a été arrêtée le 13 septembre à Téhéran pour « port de vêtements inappropriés » par la police des mœurs chargée de faire respecter le code vestimentaire de la République islamique. Elle est décédée trois jours plus tard à l’hôpital, et sa mort a entraîné une série de manifestations à travers le pays. Selon des militants, elle a reçu un coup mortel à la tête mais les responsables iraniens ont démenti et annoncé une enquête.

Un média d’Etat a fait état de la mort de 17 personnes dans ces manifestations, mais des ONG, comme le Centre pour les droits humains en Iran (CHRI) basé à New York, avance des bilans plus élevés. « Les autorités ont reconnu la mort d’au moins 17 personnes alors que des sources indépendantes parlent de 36 » décès, a indiqué jeudi soir sur Twitter le CHRI. « Attendez-vous à ce que ce bilan monte. Les dirigeants internationaux doivent faire pression sur les responsables iraniens pour autoriser les manifestations sans recours(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Manifestations en Iran : Une journaliste de CNN refuse de porter le voile, le président Raïssi annule l’interview
Iran : Les autorités imposent des restrictions drastiques sur Internet
Iran : La reconnaissance faciale pourrait être utilisée pour sanctionner les femmes ne portant pas le voile