Iran : le réformateur Massoud Pezeshkian remporte la présidentielle

Le candidat réformateur Massoud Pezeshkian a remporté le second tour de la présidentielle en Iran, devant l'ultraconservateur Saïd Jalili, a indiqué samedi le ministère de l'Intérieur. Lors de sa première prise de parole, il a assuré qu'il "tendrait la main de l'amitié à tout le monde".

Le réformateur Massoud Pezeshkian a remporté le second tour de l'élection présidentielle iranienne, selon les résultats officiels dévoilés, samedi 6 juillet, par le ministère de l'Intérieur.

"Nous tendrons la main de l'amitié à tout le monde, nous sommes tous des habitants de ce pays, nous devrions utiliser tout le monde pour le progrès du pays", a-t-il déclaré, lors de sa première prise de parole depuis sa victoire sur l'ultraconservateur Saïd Jalili, en remerciant ses sympathisants.

Le député de Tabriz, la grande ville du nord-ouest de l'Iran, a recueilli plus de 16 millions de votes contre plus de 13 millions à son adversaire, un ancien négociateur nucléaire, sur un total de 30 millions de bulletins déjà dépouillés, selon les autorités électorales. La participation s'est établie à 49,8 %.

À lire aussiQui est le nouveau président Massoud Pezeshkian, partisan d'un Iran plus ouvert à l'Occident ?

Après un premier tour marqué par une forte abstention, quelque 61 millions d'Iraniens étaient appelés aux urnes vendredi dans les 58 638 bureaux de vote du pays.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Présidentielle en Iran : le classique face à face réformateur-conservateur
Iran : qui sont les candidats à la présidentielle ?
Présidentielle en Iran : un second tour entre un ultraconservateur et un réformateur