Iran : plusieurs footballeurs arrêtés lors d’une fête mixte

© Esteban Osorio/Pacific Press/Shu/SIPA

La répression continue en Iran . Samedi 31 décembre, les autorités iraniennes ont annoncé avoir arrêté plusieurs joueurs de football qui participaient à une fête mixte. « Des footballeurs, ainsi que d’anciens joueurs de l’un des principaux clubs de football de Téhéran ont été arrêtés la nuit dernière (samedi) lors d'une fête mixte dans la ville de Damavand », a indiqué l’agence Tasnim, sans donner d’indications précises sur leur identité. « Certains de ces joueurs n’étaient pas dans un état normal après voir consommé de l’alcool », a ajouté la même source. Or selon la loi iranienne, la consommation et la vente d’alcool sont interdites.

Les footballeurs pris pour cibles en raison de leur engagement

L’Iran est touché par des manifestations depuis le mois d’août 2022. Elles ont été déclenchées par la mort le 16 septembre de Mahsa Amini , une Kurde iranienne de 22 ans, morte après son arrestation par la police des mœurs pour infraction au code vestimentaire strict de la République islamique.

Lire aussi - Soutien de l’équipe iranienne aux manifestants : « Le pouvoir a un rapport ambivalent avec le football »

Depuis le début de la révolte des femmes, les footballeurs iraniens ont pris fait et cause pour les manifestantes. Ils n’ont par exemple pas hésité à prendre la parole sur les réseaux sociaux ou à apparaître avec une veste noire sur les épaules, sans faire apparaître le logo de leur pays au moment des hymnes lors d’un match. Ils ont même été jusqu’à ne pas chanter leur hymne l...


Lire la suite sur LeJDD