Iran: ouverture du procès de Mostafa Tajzadeh, figure du mouvement réformateur

En Iran, le procès de Mostafa Tajzadeh, un célèbre responsable réformateur détenu depuis juillet pour atteinte à la sécurité d’Etat, s’est ouvert devant le tribunal révolutionnaire à Téhéran ce 14 août.

Ancien vice-ministre de l’Intérieur sous la présidence de Mohammad Khatami, Mostapha Tadjzadeh a multiplié les critiques contre le pouvoir ces derniers mois, y compris contre le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, relate notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi.

Âgé de 65 ans, il a été arrêté à son domicile le 8 juillet dernier. Il est notamment accusé de propagande contre le régime et de complot contre la sécurité nationale. Il a refusé de répondre aux questions du président du tribunal.

Citée par Etemad, l'épouse de Mostafa Tajzadeh a indiqué ce dimanche que le militant réformateur avait été « contraint de se présenter devant le tribunal ».

► À lire aussi : Iran: deux cinéastes et un opposant arrêtés pour trouble à l'ordre public

De plus en plus d'arrestations

Il fait partie de l’aile radicale du mouvement réformateur qui a pris de plus en plus ses distances avec le pouvoir. Mostafa Tadjzadeh a déjà passé plusieurs années en prison. Arrêté en 2009 après la victoire contestée de l’ex-président conservateur Mahmoud Ahmadinejad, il avait été libéré en 2016.

Ce procès intervient alors que les arrestations se sont multipliées ces derniers temps parmi les militants politiques, mais aussi les cinéastes comme Jafar Panahi ou Mohammad Rasoulof.


Lire la suite sur RFI