En Iran, ouverture des inscriptions pour les candidats à la présidentielle anticipée

Les candidats à l'élection présidentielle anticipée du 28 juin en Iran peuvent s'inscrire, à partir de jeudi et durant cinq jours, au sein du ministère de l'Intérieur. Les candidatures devront être validées d'ici au 11 juin par le Conseil des gardiens de la Constitution, un organe non élu dominé par les conservateurs et chargé de superviser le processus électoral.

L'inscription des candidats pour l'élection présidentielle anticipée fin juin a débuté, jeudi 30 mai, en Iran pour élire un successeur à l'ultraconservateur Ebrahim Raïssi tué dans un accident d'hélicoptère, a annoncé un média d'État.

"L'inscription des candidats à la 14e élection présidentielle a débuté à 8 h [4 h 30 GMT, NDLR] jusqu'à 18 h au sein du ministère de l'Intérieur et se poursuivra pour cinq jours", a déclaré l'agence de presse officielle iranienne Irna.

Initialement prévu au printemps 2025, le scrutin a été anticipé au 28 juin après la mort inattendue d'Ebrahim Raïssi le 19 mai dans le nord-est du pays et de sept autres personnes, parmi lesquelles le chef de la diplomatie Hossein Amir-Abdollahian.

"Aux premières heures de jeudi, une trentaine de personnes se sont rendues au ministère de l'Intérieur" mais "aucune ne remplissait les conditions de base pour se porter candidate", a indiqué un responsable à la télévision d'État.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Iran : ultime hommage populaire au président Raïssi dans la ville sainte de Machhad
Les ultraconservateurs du Front Paydari lorgnent sur le pouvoir en Iran après la mort du président
À Téhéran, des milliers d'Iraniens se rassemblent pour les funérailles du président Raïssi