Iran: deux responsables de la sécurité limogés à Zahedan, nouvelle journée de manifestations attendue

via REUTERS - WANA NEWS AGENCY

Alors que le mouvement de protestation déclenché après la mort de Mahsa Amini, lors de sa détention par la police des mœurs, entre dans sa septième semaine, des manifestations nocturnes se sont déroulées dans la nuit de jeudi à vendredi dans plusieurs quartiers de Téhéran. Dans le sud du pays, à Zahedan, des officiers de sécurité ont été ligogés.

Les autorités iraniennes ont annoncé le limogeage de deux hauts responsables de la sécurité à Zahedan, dont le chef de la police de cette ville du sud-est du pays, après des violences meurtrières ayant fait des dizaines de morts en septembre, selon les médias officiels. Zahedan, chef-lieu de la province du Sistan-Baloutchistan, l'une des plus pauvres d'Iran, a été touchée par plusieurs jours de violences déclenchées le 30 septembre, des manifestants avaient attaqué trois commissariats et des bâtiments publics. La police était intervenue, faisant de nombreux morts.

Le Conseil de sécurité du Sistan-Baloutchistan a publié les conclusions de l'enquête menée à la demande du président iranien Ebrahim Raïssi. Il a reconnu des « négligences de la part de certains officiers », et annoncé le limogeage du « commandant du Poste de police N°16 et du commandant de la police de Zahedan », précise l'Agence France presse.

À lire aussi: Iran: derrière la mort de Mahsa Amini, le soulèvement d'un peuple

(Et avec AFP)


Lire la suite sur RFI