Iran : le ministre de l’Industrie destitué à cause de la flambée des prix

Un ministre a été destitué du gouvernement en Iran. Ce dimanche, le Parlement iranien a voté en faveur de la destitution du ministre en charge de l’Industrie, Reza Fatemi. Lors d’un vote de confiance, 162 députés se sont prononcés pour le départ du membre du gouvernement, contre 102 opposés. Le président du Parlement, Mohammed Bagher Ghalibaf, a annoncé les résultats du scrutin interne lors d'une session retransmise en direct à la télévision d’État. La destitution de Reza Fatemi a été en grande partie motivée par la flambée des prix des véhicules fabriqués en Iran.

Téhéran affaibli par une inflation galopante

Cette hausse est elle-même le résultat de l’arrêt des importations causées par les sanctions internationales. Le pays connaît une importante crise économique depuis que l’ex-président des États-Unis, Donald Trump, a retiré son pays du Plan d'action global commun, visant à geler le programme nucléaire iranien. Une façon d’imposer de nouveau des sanctions contre Téhéran, à travers un embargo sur les produits pétroliers, sur le secteur aéronautique et minier.

À lire aussi Les Etats-Unis visent le Guide suprême, l'Iran accuse Trump de "fermer la voie de la diplomatie"


Depuis 2018, l’Iran est ainsi affaibli par une inflation galopante. Sa monnaie est régulièrement dévaluée. L’année dernière, l'ayatollah Ali Khamenei n’avait pas hésité à s’insurger de la flambée des prix et de la mauvaise qualité des produits conçus en Iran, comme les voitures.

Cela n’a pas empê...


Lire la suite sur LeJDD