Iran: manifestations et grève après la mort de Mahsa Amini arrêtée par la police des mœurs

La province iranienne du Kurdistan est en grève ce lundi pour protester contre la mort vendredi d'une jeune femme après son arrestation par la police des mœurs. Depuis, les manifestations se sont multipliées entre Téhéran et Saqqez, sa ville d'origine au Kurdistan.

Les faits se sont déroulés mardi dernier. Mahsa Amini, une jeune Kurde de 22 ans, est arrêtée pour port du voile incorrect à Téhéran. Elle ressort du commissariat sur un brancard, dans le coma et meurt trois jours plus tard à l'hôpital.

Samedi, lors de son enterrement à Saqqez, dans la province du Kurdistan, au nord-ouest du pays, les femmes ont retiré leurs voiles dans une foule scandant « À mort la dictature ». Du cimetière, la foule s'est dirigée vers le bureau du gouverneur local. Des manifestants ont jeté des projectiles sur le portrait du guide suprême iranien Ali Khameneï. Même rassemblement à Sanandaj, la capitale de la province du Kurdistan.

Manifestations réprimées

Comme à chaque manifestation, la foule a été violemment réprimée. Selon l'organisation kurde de défense des droits humains Hendaw, au total 38 personnes ont été blessées, tandis que treize ont été arrêtées.

Dans le même temps, le chef de la police de Téhéran a rejeté lors d’une conférence de presse toute violence physique contre la jeune fille lors de son arrestation. La police a diffusé des images prises par les caméras de surveillance montrant Mahsa Amini s’effondrer dans une salle de la police des mœurs, rapporte notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi.


Lire la suite sur RFI