Iran: des manifestants incendient l'ancienne maison de l'ayatollah Khomeini, fondateur du régime islamique

L'ancienne maison de l'ayatollah Khomeini a été incendiée par des manifestants le 17 novembre 2022 - Capture d'écran vidéo Twitter / AFP
L'ancienne maison de l'ayatollah Khomeini a été incendiée par des manifestants le 17 novembre 2022 - Capture d'écran vidéo Twitter / AFP

Un nouveau symbole iranien a été attaqué. Des manifestants ont déclenché un feu devant la demeure de l'ayatollah Khomeiny - fondateur de la République islamique d'Iran - à Khomein, sa ville natale, peut-on voir dans une vidéo publiée jeudi sur les réseaux sociaux et authentifiée par l'AFP.

Le lieu avait été transformé en musée en hommage à l'architecte de la révolution iranienne qui a créé la République islamique en 1979.

Les manifestations et répressions s'intensifient

Cet acte symbolique s'inscrit dans le mouvement de protestation contre la mort de Mahsa Amini - qui est entré dans son troisième mois. Cette Kurde de 22 ans avait été arrêtée trois jours avant son décès pour infraction au code vestimentaire strict qui oblige les femmes à porter le voile islamique en public. Les circonstances de sa mort durant les interrogatoires des policiers restent encore floues.

Depuis le début des manifestations, les autorités dénoncent des "émeutes" et ont arrêté des centaines de personnes tandis que plusieurs morts sont à déplorer.

La justice a d'ailleurs infligé mercredi la peine capitale à trois personnes inculpées pour leur implication dans les manifestations, a affirmé l'agence de l'Autorité judiciaire Mizan Online, portant à cinq le nombre de condamnations à mort depuis dimanche.

Article original publié sur BFMTV.com