Iran : ce que l'on sait de l'attaque d'un complexe nucléaire qui relance les tensions avec Israël

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

La situation entre l'Iran et Israël se crispe de nouveau autour du nucléaire. Après l'attaque du site d'enrichissement en uranium de Natanz, dans le centre du pays, dimanche 11 avril, l'Iran a accusé son ennemi israélien, qualifiant cet acte de sabotage de "terrorisme nucléaire", et a promis de se venger. Que s'est-il passé exactement ? Et quelles sont les conséquences de cette attaque, qui intervient en pleine reprise des négociations pour tenter de relancer l'accord international sur le nucléaire iranien de 2015 ? Explications.

Un acte de sabotage à l'origine d'une panne électrique

Le complexe nucléaire de Natanz, à 300 kilomètres au sud de Téhéran, a été victime, dimanche, d'une importante panne électrique qui a endommagé les centrifugeuses d'enrichissement en uranium de l'une de ses usines. Ces mêmes centrifugeuses avaient été mises en service samedi. Elles offrent à l'Iran la possibilité d'enrichir plus vite et en plus grande quantité de l'uranium, dans des volumes et à un degré de raffinement interdits par l'accord censé encadrer le programme nucléaire iranien, conclu en 2015 à Vienne.

Après avoir évoqué un accident "d'origine suspecte", le régime iranien a finalement conclu à un acte malveillant. Il s'agit "sans aucun doute possible d'un sabotage", a affirmé l'agence de presse officielle iranienne Irna.

Les conditions et le mode opératoire de cette attaque, qui n'a fait aucune victime ni provoqué de fuites radioactives, restent encore flous, même si la piste d'une (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi