Iran : l'avocate Nasrin Sotoudeh autorisée à sortir de prison

Source AFP
·1 min de lecture
Une manifestation en 2019 pour demander la libération de l'avocate militante. 
Une manifestation en 2019 pour demander la libération de l'avocate militante.

L'avocate iranienne et défenseure des droits humains Nasrin Sotoudeh, condamnée à 12 ans de détention en 2019, est sortie de prison samedi 7 novembre après avoir bénéficié d'une autorisation temporaire, a rapporté l'agence d'information officielle de l'Autorité judiciaire.

Son mari Reza Khandan a confirmé plus tard sur Twitter qu'elle avait quitté la prison. « Les amis, Nasrin est sortie il y a quelques minutes » de prison, a-t-il dit.

L'ONU avait appelé en octobre à la libération de Mme Sotoudeh, co-lauréate 2012 du prix Sakharov décerné par le Parlement européen, ainsi que d'autres détenus considérés comme prisonniers politiques, qui n'ont pas été libérés comme d'autres en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus. « Nasrin Sotoudeh (?) a été relâchée de façon temporaire avec l'aval du procureur chargé des prisons des femmes », a indiqué l'agence Mizan Online, sans donner davantage de détails.

Une grève de la faim de plus de 45 jours

La militante avait été condamnée en 2019 à 12 ans de prison, après avoir défendu une femme arrêtée pour avoir manifesté contre l'obligation faite aux Iraniennes de porter le voile. Jusqu'à récemment, elle était incarcérée dans la prison d'Evine, au nord de Téhéran, avec d'autres prisonniers politiques, parmi lesquels la chercheuse française Fariba Adelkhah, relâchée début octobre avec un bracelet électronique. En octobre, elle avait été transférée dans la prison de Qarchak située à plus de 30 km au sud de la capitale, alors qu [...] Lire la suite