Iran : Khamenei approuve les disqualifications pour la présidentielle

·1 min de lecture
IRAN : KHAMENEI APPROUVE LES DISQUALIFICATIONS POUR LA PRÉSIDENTIELLE

(Reuters) - L'ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de la Révolution islamique iranienne, a apporté son soutien à la disqualification de plusieurs candidats, dont un modéré et plusieurs conservateurs, à l'élection présidentielle du mois prochain, a rapporté jeudi la télévision d'Etat.

Le Conseil des gardiens de la constitution, dirigé par des conservateurs, a approuvé sept candidatures sur 592 dossiers, parmi lesquelles celle du magistrat ultra-conservateur Ebrahim Raïssi, mais il en a rejeté plusieurs autres de personnalités de premier plan.

Les sondages sur les intentions de vote suggèrent que le taux de participation au scrutin pourrait ne pas dépasser 30%, un niveau nettement inférieur à ceux enregistrés lors des élections précédentes.

Ali Khamenei a appelé les Iraniens à participer à la présidentielle, considérée comme un test de la légitimité du régime théocratique iranien, alors que la situation économique et les restrictions aux libertés individuelles suscitent une colère croissante dans la population.

"Chère nation d'Iran, ne prêtez pas attention à ceux qui affirment que le vote est inutile (...), le résultat de l'élection s'étale sur plusieurs années (...) Participez aux élections", a dit l'ayatollah selon les propos rapportés par la télévision.

(Parisa Hafezi, version française Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles