Publicité

En Iran, des hommes armés tuent neuf Pakistanais près de la frontière avec le Pakistan

Selon un média iranien, des hommes armés ont tué samedi neuf ressortissants pakistanais dans le sud-est du pays, une dizaine de jours après des échanges de tirs meurtriers entre Téhéran et Islamabad.

Des hommes armés ont tué neuf ressortissants pakistanais en attaquant samedi 27 janvier une habitation dans le sud-est de l'Iran, a indiqué un média iranien, une semaine après un échange de frappes meurtrières entre l'Iran et Pakistan dans cette région frontalière troublée.

"Selon des témoins, des hommes armés ont tué neuf personnes non-iraniennes dans une maison près de la ville de Saravan", dans la province du Sistan-Baloutchistan, avait dans un premier temps rapporté l'agence Mehr. À l'heure actuelle, aucun groupe n'a encore endossé la responsabilité de cette attaque survenue dans la matinée, selon l'agence.

Téhéran et Islamabad s'accusent fréquemment et mutuellement d'abriter des groupes rebelles et de leur permettre de lancer des attaques à partir de leur territoire respectif.

Une attaque "horrible" et "méprisable"

L'ambassadeur pakistanais en Iran, Muhammad Mudassir Tipu, qui a été reçu samedi par le président iranien Ebrahim Raïssi, s'est dit "profondément choqué par le meurtre horrible de neuf Pakistanais à Saravan" dans un message sur le réseau X (anciennement Twitter). "Nous appelons la coopération totale de l'Iran dans cette affaire", a-t-il ajouté.

La province du Sistan-Baloutchistan est l'une des plus pauvres d'Iran, abritant majoritairement la minorité ethnique baloutche, qui adhère à l'islam sunnite plutôt qu'à la branche chiite prédominante en Iran.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Tensions entre Iran et Pakistan : "L'escalade n'est pas le scénario à privilégier"
Le Pakistan rappelle son ambassadeur en Iran après une frappe aérienne meurtrière sur son sol
Après des échanges de tirs meurtriers, le Pakistan et l'Iran s'orientent vers une désescalade