Iran : le doyen du pays serait décédé à l'âge record de 138 ans

·1 min de lecture

L'Iran a perdu son "doyen", un Kurde, décédé à l'âge de 138 ans selon ses papiers d'identité, rapporte jeudi l'agence officielle iranienne Irna. Ahmad Soufi s'est éteint mercredi à Saqqez dans la province du Kurdistan dans l'ouest de l'Iran, écrit Irna, précisant qu'il est "mort de vieillesse".

Un âge qui en ferait le doyen de l'humanité

L'agence publie une copie de son "chenasnameh" (équivalent du livret de famille) et de sa carte d'identité, indiquant l'une et l'autre une date de naissance remontant au XIXe siècle, le 28 février 1882, ce qui ferait de Soufi un contemporain du président américain Franklin D. Roosevelt, mort en 1945, trois ans avant que ne soit établi le "chenasnameh" du vieil homme défunt.

Si, les Kurdes sont réputés en Iran pour faire de solides centenaires, selon ses papiers, Soufi serait mort à un âge bien plus avancé que celui de celle que l'on considère actuellement comme la doyenne reconnue de l'humanité. La Japonaise Kane Tanaka est née le 2 janvier 1903 et n'aurait "que" 117 ans. Jeanne Calment, la Française à la longévité record s'était, elle, éteinte à 122 ans.


Retrouvez cet article sur Europe1