Iran : deux hommes exécutés en lien avec les manifestations

© PAUL ZINKEN / DPA / DPA PICTURE-ALLIANCE VIA AFP

Un mouvement de contestation a débuté en Iran  après la mort le 16 septembre de Mahsa Amini , une Kurde de 22 ans décédée à la suite de son arrestation par la police pour infraction au code vestimentaire de la République islamique imposant notamment le port du voile en public pour les femmes. Depuis, la grogne ne redescend pas et le pouvoir tente de la désamorcée. Deux hommes ont été exécutés ce samedi en Iran après avoir été reconnus coupables d'avoir tué un paramilitaire lors des manifestations déclenchées par le décès en détention d'une jeune Kurde, a annoncé l'agence du pouvoir judiciaire.

 

>> LIRE AUSSI - Iran : qu’est-ce que la police des mœurs iranienne ?

14 personnes condamnées à mort

"Mohammad Mahdi Karami et Seyed Mohammad Hosseini, les principaux auteurs du crime qui a conduit au martyre de Rouhollah Ajamian, ont été pendus ce matin", a indiqué Mizan Online, en référence à un membre de la milice des Bassidji, liée aux Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique d'Iran. Le tribunal de la première instance avait condamné à mort les deux hommes le 4 décembre, a précisé l'agence.

Le 3 janvier, la Cour suprême d'Iran avait confirmé les condamnations à mort des deux hommes, les accusant d'avoir tué Ajamian le 3 novembre à Karaj, à l'ouest de Téhéran. Depuis le début du mouvement de contestation, la justice a condamné à mort 14 personnes en lien avec les manifestations, selon un décompte de l'AFP basé sur des informations officielles. Parmi elles, quatre ont été...


Lire la suite sur Europe1