Iran : début de la campagne de vaccination contre le Covid-19

Mardi 9 février marque le début de la campagne de vaccination contre le Covid-19 en Iran, pays le plus touché par la pandémie au Moyen-Orient, avec 58 000 morts. Devant les caméras de télévision, à l’hôpital Imam Khomeini de Téhéran, des médecins et des infirmiers ont été les premiers à recevoir une dose. Après l’injection, ils ont reçu un petit carnet avec le nom du vaccin, Sputnik, et la date d’injection. Encore de la réticence "Je suis très contente, je me sens maintenant protégée contre le virus et je n’ai aucune inquiétude", confie Ameneh Khodadadi, infirmière. L’Iran a acheté deux millions de doses du vaccin russe, et en a commandé quatre millions d’autres du vaccin AstraZeneca. Les personnes les plus vulnérables seront alors vaccinées. Mais il y a encore quelques réticents, comme cet homme interrogé : "Je préfère attendre, on ne sait pas s’il y aura des effets secondaires. Actuellement, je n’ai pas confiance."