Iran: craintes d'un durcissement de la répression après la reprise par le régime d'une ville kurde

via REUTERS - WANA NEWS AGENCY

Des défenseurs des droits humains ont accusé dimanche 20 novembre les autorités iraniennes de déployer des renforts militaires dans les régions kurdes où les manifestations se sont intensifiées, disant craindre un durcissement de la répression.

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

Deux mois après la mort de la jeune Iranienne Mahsa Amini lors de sa détention par la police des mœurs, le pouvoir iranien a décidé de durcir sa répression.

Le régime a employé la force pour reprendre le contrôle de la ville kurde de Mahabad. Selon des vidéos partagées sur les réseaux sociaux, d'importantes forces armées sont entrées dans la ville dans la nuit de samedi à dimanche. On entend dans ces vidéos, le bruit d'armes de guerre et de mitrailleuses lourdes. D'autres forces sont venues les renforcer dès dimanche matin.

Le préfet de la ville a affirmé que les forces de l'ordre contrôlaient désormais la situation, même si des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montraient des petits groupes de manifestants dans certains quartiers de la ville.

Deux actrices arrêtées

Des appels avaient été lancés pour l'organisation de manifestations à travers le pays, en soutien aux habitants de Mahabad, mais ces derniers ont été peu suivis.

Au moins 378 personnes ont été tuées dans la répression des manifestations, selon un dernier bilan diffusé samedi par l'ONG Iran Human Rights, basée à Oslo.


Lire la suite sur RFI