Iran: le cinéaste Jafar Panahi condamné à purger une peine de six ans de prison

Le cinéaste et opposant iranien Jafar Panahi, interpellé la semaine dernière à Téhéran, doit purger une peine de six ans, selon un verdict émis en 2010, a annoncé mardi 19 juillet l'Autorité judiciaire.

Âgé de 62 ans, Jafar Panahi « a été emmené au centre de détention d'Evin pour y purger sa peine » de six ans, a indiqué le porte-parole de la Justice, Massoud Sétayechi, lors d'une conférence de presse à Téhéran.

Arrêté la semaine dernière, le cinéaste de 62 ans a été condamné, en 2010, à six ans de prison et vingt ans d'interdiction de réaliser ou d'écrire des films, de voyager ou de s'exprimer dans les médias.

Il lui est reproché d'avoir soutenu le mouvement de protestation de 2009 contre la réélection de l'ultra-conservateur Mahmoud Ahmadinejad à la présidence de la République islamique. Le verdict avait été prononcé en 2010. Mais la peine n'est exécutée que douze ans plus tard, dans un contexte de reprise en main du pouvoir.

Taxi Téhéran

Depuis 2010, c'est par une chaise vide que Jafar Panahi est représenté dans les plus grands festivals de cinéma : Cannes, Venise et Berlin ont fait du réalisateur iranien le symbole de la résistance au pouvoir autoritaire.

Même assigné à résidence, le cinéaste continuait à documenter la réalité de la société iranienne.

En 2015, Taxi Téhéran remporte l'Ours d'or du festival de Berlin.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles