Iran : le barreau de Paris soutient l'avocate Nasrin Sotoudeh et "ne la laissera pas tomber"

franceinfo
L'Iranienne Nasrin Sotoudeh a été élue "membre d'honneur" du barreau de Paris mardi 12 mars. Une manière de soutenir cette avocate, qui vient d'être condamnée à Téhéran à trente-trois années de prison supplémentaires et 148 coups de fouet.

Les avocats du barreau de Paris ont fait part de leur soutien à leur consœur iranienne Nasrin Sotoudeh. Mardi 12 mars, on a appris que cette avocate et militante des droits humains a été condamnée à 33 années de prison supplémentaires et 148 coups de fouet, poursuivie pour sept chefs d'accusation différents.


Nasrin Sotoudeh purgeait déjà une peine de cinq ans d'emprisonnement pour "espionnage". Ce qui porte à 38 années au total. Mais dans le droit iranien, seule la peine d'emprisonnement la plus longue viendra s'ajouter à la première peine. En l'occurence, la condamnation de dix ans de prison pour "incitation à la débauche".

Cette assimilation entre ce qui peut être reproché à un client, et l'avocat qui le défend, nous est insupportable.

Basile Ader

à franceinfo

"C'est une avocate, parce qu'elle a fait son métier d'avocate, qui est ainsi traitée, s'est indigné le vice-bâtonnier de Paris, Basile Ader. C'est la négation de l'existence de la défense", a-t-il ajouté. Avec ses confrères, ils ont élu à l'unanimité Nasrin Sotoudeh "membre d'honneur" du barreau de Paris. "Il faut qu'elle sache qu'ici, on ne la laisse pas tomber", a insisté Basile Ader.

Dans sa carrière, Nasrin Sotoudeh a plaidé pour (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi