Irak: manifestation monstre à Bagdad contre l'occupation américaine

En Irak, une grande journée de mobilisation a lieu ce vendredi 24 janvier. L'influent leader chiite Moqtada Sadr a appelé la semaine dernière à des rassemblements d'ampleur pour dénoncer la présence américaine dans le pays. Les sadristes se remobilisent massivement contre les États-Unis.

De notre correspondante à BagdadLucile Wassermann

« Non à l'Amérique. Non, au plus grand diable », crient ces manifestants.
Dans le centre ville de Bagdad,  des milliers d'Irakiens ont répondu ce vendredi 24 janvier à l'appel de l'influent leader chiite Moqtada Sadr. Tous brandissent des drapeaux irakiens et des pancartes sur lesquelles sont inscrits des slogans anti-américains. 

Après la frappe contre le général Qassem Soleimani, ces Irakiens réclament un départ immédiat des forces américaines dans le pays. « Ils doivent partir de chez nous. Ils ont frappé notre pays, notre peuple. C'est donc la décision du peuple irakien : partez ».

Devant une affiche qui accuse les Etats-Unis de terrorisme, un autre manifestant renchérit : « Nous voulons que l'Amérique parte ! Qu'ils partent de l'Irak mais de tout le Moyen-Orient également ! Partez ! Non non à l'Amérique ! ».

Moqtada Sadr a appelé la semaine dernière à des manifestations pacifiques mais plusieurs de ses partisans menacent aujourd'hui d'un recours à la force si nécessaire : « Nous voulons obtenir leur départ par la voie politique et diplomatique, mais si cela ne fonctionne pas, alors il y aura d'autres voies possibles ». 

Outre les partisans de Moqtada Sadr, de nombreux membres et sympathisants des groupes armés proche de Téhéran, ont rallié le mouvement ce vendredi. 

►À lire aussi : Le puissant général iranien Soleimani tué par les États-Unis en Irak