Irak: des manifestants sadristes investissent le Parlement

En Irak, des partisans du leader chiite Moqtada Sadr ont pris d'assaut le Parlement, situé dans la très sécurisée « zone verte », où les institutions politiques et diplomatiques sont installées. Les manifestants s'étaient rassemblés au centre de la ville pour dénoncer la candidature au poste de Premier ministre de Mohammed Shia al Sudani, présentée par le camp politique adverse.

Avec notre correspondante à Bagdad, Lucile Wassermann

La nuit tombe sur Bagdad. Dans le quartier politique ultra sécurisé de la capitale, des centaines de manifestants entrent de force dans le Parlement irakien.

Des partisans de Moqtada Sadr occupent désormais le bâtiment, en brandissant des photos de leur leader.

Ils crient leur colère contre Mohammed Shia al Sudani, le candidat au poste de Premier ministre, soutenu par le camp politique adverse.

« On s'est introduit dans le Parlement, car on ne veut pas de la corruption, et on ne veut pas de Mohammed Al Sudani. C'est un corrompu, tous les ministères dans lesquels il a travaillé, il y avait de la corruption ! », affirme un manifestant.

Démonstration de force

Moqtada Sadr, le grand gagnant des élections, a appelé à cette manifestation. Il a fait démissionner tous ses députés le mois dernier, après avoir échoué à former un gouvernement.

Et ce mercredi 27 juillet, ses partisans crient leur colère contre tout le système politique.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles