Irak : des manifestants, partisans d'un influent leader chiite, envahissent le Parlement

© SABAH ARAR / AFP

La situation politique se durcit en Irak . Trois jours après avoir brièvement occupé le Parlement , les manifestants pro Moqtada Sadr, un influent leader politique chiite, ont de nouveau pénétré ce samedi dans l'hémicycle. Ils ont annoncé un "sit-in (qui durera) jusqu'à nouvel ordre".

Brandissant des drapeaux irakiens, des portraits de Moqtada Sadr et des enseignes religieuses, les manifestants se sont pressés dans le hall d'entrée du Parlement puis dans l'hémicycle, en faisant le signe de la victoire et en prenant des selfies dans une ambiance bon enfant, ont rapporté des journalistes de l'AFP sur place.

"Un gouvernement corrompu et incapable"

L'impasse politique est totale en Irak , dans l'attente de la nomination d'un nouveau Président et d'un Premier ministre dix mois après les législatives d'octobre 2021. Faiseur de roi et trublion de la scène politique, Moqtada Sadr a lancé une campagne de pression maximale contre ses adversaires, rejetant leur candidat au poste de chef du gouvernement.

 

>> LIRE AUSSIPétrole, aide alimentaire... Joe Biden présente sa vision pour le Moyen-Orient à Jeddah

Les manifestants rejettent la candidature au poste de Premier ministre de Mohamed Chia al-Soudani, jugé proche de l'ancien chef du gouvernement Nouri al-Maliki, ennemi historique de Moqtada Sadr. Dans les jardins du Parlement, Sattar al-Aliawi, 47 ans, dit manifester contre "un gouvernement corrompu et incapable" qui selon lui sera formé par les adversaires du leader chiite....


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles