Irak : les employés mis au repos, le mercure dépasse les 50 °C

L'Irak fait face à une canicule depuis près d'un mois.  - Credit:AHMAD AL-RUBAYE / AFP
L'Irak fait face à une canicule depuis près d'un mois. - Credit:AHMAD AL-RUBAYE / AFP

Repos forcé. Comme le signale la BBC, les autorités irakiennes ont décidé de décréter le jeudi comme étant un jour férié alors que le pays est frappé par une violente canicule depuis la mi-juillet. Ce vendredi 5 août, le mercure devrait frôler les 50 °C dans de nombreuses régions d'Irak,. Dans le même temps, le taux d'humidité, lui, est très faible et est affiché à 12 %. La veille, plusieurs villes du pays figuraient parmi les endroits les plus chauds au monde.

Selon des sites d'informations locaux, une dizaine de provinces ont suspendu les tâches de leurs fonctionnaires, directement en raison de la chaleur. Selon les spécialistes locaux, la canicule devrait durer encore plusieurs semaines. Si la chaleur est loin d'être inédite dans le pays, la situation s'aggrave selon les Irakiens. Le climat est rendu d'autant plus chaud à cause d'un vent, le Sharqi, un vent sec, chaud et chargé de poussières.

Dans la deuxième ville du pays, Bassorah, jusqu'à 52 °C sont attendus vendredi. Résultat, les agents de l'État vont bénéficier d'un congé de quatre jours. La solution est jugée insuffisante par les habitants du pays. En effet, ces dernières semaines, les très fortes chaleurs conduisent à des ruptures de l'alimentation électrique. Or, sans électricité, les dispositifs de climatisation ne peuvent pas fonctionner. Ainsi, de nombreux Irakiens assurent qu'ils continueront de souffrir de la chaleur en dépit de cette mise au repos.

À LIRE AUSSILe corps humain s'adaptera-t-il [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles