Irak : le début d’une embellie ?

Étendu sur 438 000 km2, le pays compte actuellement 40 millions d'habitants, répartis entre des populations majoritairement kurdes au Nord, sunnites au centre et chiites au Sud, ces derniers représentant environ 60 % de la population, contre 20 % pour chacun des deux autres groupes. Le facteur ethnoreligieux, à l'origine de conflits récurrents, joue un rôle clé dans le système politique. C'est selon ce critère que sont réparties les positions clés de l'État : le président de la République doit être kurde, le premier ministre chiite, et le chef du Parlement, sunnite.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles