Irak : des civils victimes des frappes aériennes à Mossoul

France 2

En Irak, selon des civils, certains de leurs proches ont péri dans les bombardements intenses et sans répit des hélicoptères et des avions de la coalition sur

Mossoul. "Les forces irakiennes et américaines nous avaient assuré que la bataille pour libérer l'ouest de Mossoul serait facile. C'est pour ça que les gens n'ont pas quitté leurs maisons. Ils se pensaient en sécurité. Mais aujourd'hui ce n'est pas une libération, c'est une destruction", témoigne un citoyen irakien.

400 000 personnes prises au piège dans la ville

Plus de 130 civils auraient péri ces derniers jours dans les frappes aériennes sur l'ouest de Mossoul. Les bombardements ont détruit 27 bâtiments résidentiels où, selon la coalition emmenée par Washington, étaient rassemblés des jihadistes et du matériel. Face à ces pertes civiles, l'armée irakienne vient de décréter une pause dans son offensive autour de la vieille ville de Mossoul ce samedi 25 mars. 400 000 personnes y sont encore prises au piège.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Chronique du ciel. La patrouille de France aux États-Unis
La patrouille de France survole New-York
Europe : 60 ans d'union
Attentat de Londres : les enquêteurs cherchent des complices
États-Unis : Donald Trump échoue sur sa réforme de santé

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages