Irak: un Britannique condamné à quinze ans de prison pour trafic d'antiquités

En Irak, un Britannique de 66 ans a été condamné à 15 ans de prison pour avoir ramassé quelques fragments de poterie autour de sites archéologiques. Il a été reconnu coupable de trafic d'antiquités. Son compagnon de voyage, un Allemand de 60 ans, à qui il avait donné quelques-uns de ces fragments, a, lui, été acquitté.

Avec notre correspondante à Bagdad, Lucile Wassermann

C'est une décision qui a surpris tout le monde, y compris les avocats de James Fitton, ce Britannique accusé de trafic d'antiquités. La veille, ils se disaient confiants pour obtenir au maximum une peine d'un an de prison avec sursis, plaidant l'ignorance et la bonne foi de leur client. Mais le juge irakien n'a pas été convaincu par cet argumentaire et a reconnu ce géologue à la retraite coupable de contrebande.

La peine prévue pour le crime commis par James Fitton « est la mort par pendaison », mais le tribunal a décidé de « réduire la peine à 15 ans de prison en raison de l'âge avancé de l'accusé », a indiqué le juge dans le verdict. L'avocat de M. Fitton a indiqué qu'il ferait appel de cette décision.

Voyage organisé

L'affaire avait débuté il y a trois mois. James Fitton était alors en voyage organisé dans le pays, pour visiter des sites archéologiques. Autour de l'un d'eux, ils trouvent quelques pierres et des fragments de poterie, qu'ils ramassent en guise de souvenir, selon lui. Il en donne quelques-uns à l'un de ses compagnons de voyage, un Allemand. Mais au moment de partir le 20 mars dernier, les deux Européens sont alors interceptés à l'aéroport.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles